REMAID | Projet Associatif
projet,associatif,projets,associatifs,association, remaid,Remaid,valence,Valence,drome,Drome,drôme,Drôme,victime,Victime,Victimes,victimes,aide,Aide,aides,Aides,
15560
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-15560,page-child,parent-pageid-5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-7.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
 

Projet Associatif

L’association a pour objet :

1. Accueil et écoute

Accueil et écoute des victimes d’atteintes à la personne ou aux biens, ainsi que toute personne en difficulté ou en situation de détresse morale ou matérielle.

3. Les principes d'action

L’association est ouverte à tout public.

Les services sont proposés à titre gratuit à toute personne physique.

Une obligation de confidentialité est attachée au contenu des entretiens.

L’association respecte l’autonomie de décision des victimes.

5. Participer

À la prise en compte des victimes par tous moyens appropriés, notamment d’information dans les lieux, et auprès des personnes fréquentées par les victimes : services de police et de justice, gendarmerie, services sociaux, administrations…

7. Exercer

Les missions confiées par l’autorité judiciaire.

9. Entreprendre

Toute action d’information sur les droits, l’accès à la justice et les procédures administratives :

En répondant aux demandes directes d’information.

En suscitant une concertation entre les différentes administrations et services susceptibles d’intervenir sur une même situation.

En participant à des séances d’information et de sensibilisation à la demande d’établissements scolaires, de maisons pour tous, clubs du 3éme âge ou toute autre structure.

2. Aide psychologique

Aide psychologique, l’information sur les droits et l’accompagnement social des victimes.

4. L’offre de services pluridisciplinaires

Une écoute privilégiée pour identifier l’ensemble des difficultés des personnes reçues (sentiment d’abandon, souffrance psychologique, méconnaissance du droit, etc..).

Une réponse à leurs besoins par :

Une aide psychologique (choc émotionnel, syndrome post- traumatique, etc…).

Une information sur les droits (organisation judiciaire, procédures et systèmes d’indemnisation, préparation aux expertises, audiences de jugement, etc…).

Un accompagnement social (aide matérielle, démarches auprès des organismes bancaires, bailleurs, assurances, médecine du travail…).

Une orientation si nécessaire vers des services spécialisés (avocats, services sociaux et médico-psychologiques, etc…).

Une aide psychologique (choc émotionnel, syndrome post- traumatique, etc…).

Des actions particulières sont mises en œuvre en faveur des personnes vulnérables victimes, ainsi qu’auprès des victimes et familles de victimes d’accidents collectifs.

6. Favoriser

À la demande des parties concernées, la solution amiable des conflits.

8. Contribuer

À l’information sur les thèmes relatifs à la victimologie.